Tout savoir sur la cybercriminalité et ses formes |

Tout savoir sur la cybercriminalité et ses formes

0 Comment

Cela n'arrive pas tous les jours, mais nous avons tous connu ou entendu parler de cas de cybercriminalité comme les piratages de comptes ou les piratages bancaires. La cybercriminalité prend de l’ampleur malgré l’évolution technologique et les attaques de pirates se multiplient chaque jour. Il est donc important de bien cerner les méthodes et formes d’attaques pour savoir comment vous en préserver.

La cybercriminalité : c'est quoi ?

Il s'agit de toutes les activités illicites qui occupent l'internet ou le cyberespace comme une scène de crime. Obtenez l’explication sur les cyberespaces ici.

Quand on parle de criminalité, il peut s’agir de l'accès non autorisé aux informations numériques, au sabotage et au vol d'informations, en passant par la fraude virtuelle.

Par exemple, les délits informatiques les plus courants au Chili sont les logiciels malveillants et l’hameçonnage, par lesquels les attaquants cherchent à voler des informations personnelles, des mots de passe ou de l'argent par le biais de faux messages électroniques ou de sites web qui semblent légitimes.

Là, il est question du phishing qui est une forme redoutable pour espionner les victimes. Les cybercriminels ne se reposent pas, il est donc important de connaître leurs techniques. Autres que le phishing, ils ont plusieurs autres cordes à leur arc pour rendre la vie dure à leur cible.

Quels types de cybercriminalité existe-t-il ?

L'auteur d'un cybercrime peut être un individu, une organisation criminelle ou des outils technologiques conçus et financer par des particuliers, des entreprises ou des gouvernements dans l'intention de commettre un crime spécifique. Ils sont divisés en deux groupes principaux : -la cybercriminalité pure ou anti-sécurité.

Les actes dirigés contre les systèmes informatiques de particuliers, d'entreprises ou de gouvernements dans le but de porter atteinte à l'intégrité du système et à la confidentialité des données stockées et gérées.

-La cybercriminalité classique

Les attaques qui utilisent des moyens numériques pour commettre des crimes traditionnels, tels que la fraude, les menaces, le harcèlement, l'extorsion, l'escroquerie, la vente de produits contrefaits, entre autres.