Quand les Blanches se font coiffer à l'africaine |

Quand les Blanches se font coiffer à l'africaine

0 Comment

Entre personnes à peau blanche et personnes à peau foncée, ce n'est pas qu'une distinction de couleur de peau. C'est aussi une distinction de cultures. Beaucoup de choses les diffèrent : les styles vestimentaires , la cuisine, même la coiffure. On verra sur des têtes d'Africaines des tresses ou des coupes multiformes alors que les cheveux frisés, lissés ou peignés restent l'apanage de beaucoup de femmes blanches. Endia Beal bouscule un peu cet ordre établi et fait coiffer des Blanches à l'africaine.

La dictature des coiffures

Vous pouvez continuer à lire cet article pour savoir comment Endia Beal a inversé les rôles et changé la donne en ce qui concerne les coiffures. En effet, tout porte à croire en l'existence d'un ordre préétabli qui voudrait que, pour chaque occasion et pour chaque couleur de peau, il y ait un type de coiffure donné. Ainsi, pour un mariage, au service, à l'église, pour une fête, quand on est de peau claire ou de peau noire, il y a une coiffure à adopter.
Les Africaines sont connues pour avoir des coiffures complexes, parfois fantaisistes et très voyantes. Des coiffures qui ont toujours attisé beaucoup de curiosité et qui donnent pour certaines envie de les toucher. Les Blanches se contentent de leurs cheveux lisses ou frisés qu'on coiffe différemment pour chaque occasion qui se présente.

Des clichés transgressifs

Endia Beal s'est lancé le défi de faire adopter des coiffures africaines à des femmes blanches. Ses cibles étaient des femmes blanches âgées de 40 à 50 ans qui ont accepté de se prêter au jeu. Elles ont ainsi été invitées dans un salon africain puis coiffées totalement à l'africaine. Mais surtout, Endia Beal a tenu à les photographier en pose portrait classique. La collection Can i touch it a ainsi réuni quelques beaux clichés de femmes blanches coiffées comme des femmes noires et qui sont absolument sublimes avec leur coiffure exotique.